Sélectionner une page

L’inaction face au climat laissera des billions de dollars de dette à nos enfants

This post is also available in: English Español

Traduit de l’anglais par Melanie Beauchesne

À moins de réduire drastiquement nos émissions de carbone, les jeunes d’aujourd’hui devront payer jusqu’à 535 billions de dollars américains pour nettoyer l’atmosphère, selon une nouvelle étude. C’est ce qui en coûterait de retirer les émissions de dioxyde de carbone de l’air en utilisant des technologies d’émissions négatives pour éviter les effets les plus nuisibles des changements climatiques.

En 2015, 196 pays ont signé l’accord de Paris pour limiter le réchauffement climatique à 2 °C. Mais certains experts croient que cela ne suffira pas à empêcher le climat de causer des ravages. Hansen et ses collègues disent qu’il serait préférable d’abaisser le niveau de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, soit réduire les 400 parties par million d’aujourd’hui à un niveau relativement plus sûr de 350 parties par million.

Atteindre cet objectif ne sera pas possible en limitant seulement les émissions de combustibles fossiles. C’est ce l’équipe de recherche internationale dirigée par le célèbre chercheur sur le climat, James Hansen, professeur à l’Institut de la Terre de la Columbia University, écrit dans le journal Earth System Dynamics. Il faudra également des émissions négatives, ce qui implique d’absorber du dioxyde de carbone pour le retirer de l’atmosphère.

La technologie d’émission négative la plus prometteuse est la bioénergie avec la capture et la séquestration du carbone. Cela implique de brûler des plantations pour produire de l’électricité et capturer les émissions de carbone résultantes afin de les emmagasiner profondément dans le sol. Une autre approche consiste à capturer directement du dioxyde de carbone dans l’air. Aucune de ces technologies n’a été testée à grande échelle.

Hansen et ses collègues disent que si d’ici 2021 la planète commence à réduire les émissions de 6 % par an, nous devrons tout de même extraire 150 gigatonnes de dioxyde de carbone de l’atmosphère d’ici 2100.

Environ les deux tiers de cette quantité pourraient être extraits par la reforestation et de meilleures pratiques agricoles. L’extraction du reste nécessitera des émissions négatives, qu’ils estiment à un coût entre 150 et 350 dollars américains pour chaque tonne de dioxyde de carbone. Cela nous amène au coût total de 8 à 18 billions de dollars américains, répartis sur 80 ans de 100 à 230 milliards de dollars par année.

En revanche, si les émissions continuent d’augmenter de 2 % chaque année, nous devrons éliminer 1 000 gigatonnes de dioxyde de carbone de l’atmosphère. Le coût pourrait alors se situer entre 89 et 535 billions de dollars américains.

L’étude fait partie d’un procès intenté contre le gouvernement américain par 21 enfants qui affirment que les politiques fédérales violent leur droit constitutionnel de vivre dans un climat sain.

Source: James Hansen et al, Young people’s burden: requirement of negative CO2 emissions, Earth System Dynamics. 2017.

Get the latest sustainability science delivered to your inbox every week

You have Successfully Subscribed!

Share This