Sélectionner une page

Les scientifiques peuvent calculer la part de responsabilité dans les changements climatiques de chaque compagnie pétrolière

This post is also available in: English Español

Traduit de l’anglais par Melanie Beauchesne

Environ le quart du réchauffement climatique peut être attribué aux émissions de carbone de moins de deux douzaines d’entreprises, selon une étude publiée la semaine dernière dans Climatic Change.

L’analyse reflète une idée émergente selon laquelle la responsabilité des changements climatiques est attribuable non seulement aux pays où les émissions de carbone ont eu lieu dans le passé, mais aux entreprises qui ont profité de ces émissions. L’analyse s’appuie sur une étude de 2014 qui a permis de retracer la source de près de deux tiers de toutes les émissions industrielles de dioxyde de carbone entre 1880 et 2010 à seulement 90 entreprises, dont 83 producteurs de combustibles fossiles et 7 fabricants de ciment.

Dans la nouvelle étude, les chercheurs ont utilisé un modèle climatique pour calculer la contribution des émissions de chaque entreprise à la concentration accrue de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, l’augmentation mondiale de la température en surface et l’élévation du niveau des océans.

Par exemple, les émissions des 90 plus grands producteurs de carbone représentent environ 57 % de l’augmentation de la concentration atmosphérique de dioxyde de carbone observée entre 1880 et 2010, ont révélé les chercheurs. Leurs calculs suggèrent également que les 90 producteurs de carbone situés au premier rang sont responsables de près de la moitié de l’augmentation de la température moyenne mondiale et entre un quart et un tiers de l’élévation du niveau des océans au cours de cette période.

Les pourcentages des différents impacts climatiques ne sont pas les mêmes, car ces impacts prennent des temps variables pour se manifester. Lorsque le dioxyde de carbone entre dans l’atmosphère, il affecte la température pendant une décennie, mais l’élévation du niveau des océans a un décalage temporel plus long. Les chercheurs ont également calculé certains des impacts futurs des émissions passées. Les chercheurs projettent que les émissions récentes des 90 plus grands producteurs de carbone causeront près des deux tiers de l’élévation supplémentaire du niveau des océans prévue pour 2040.

Même parmi les 90 plus grands producteurs de carbone, qui comprennent 50 entreprises appartenant à des investisseurs, 31 entreprises majoritairement publiques et 9 industries étatiques actuelles ou anciennes, les plus grands géants ont un impact vraiment frappant. Les émissions des deux plus grandes sociétés d’investisseurs, Chevron et ExxonMobil, ajoutées à celles des deux plus importantes entreprises publiques productrices, Saudi Aramco et Gazprom, sont responsables de près de 10 % de l’augmentation de la température de la planète depuis 1880. Seulement trois entreprises – Chevron, ExxonMobil , et BP – sont responsables de près de 6 % de l’élévation du niveau des océans.

Les chercheurs ont également calculé l’effet des émissions depuis 1980, une période de forte prise de conscience du public et des scientifiques sur les dangers des changements climatiques anthropiques, c’est-à-dire une période pendant laquelle les entreprises savaient que leurs produits étaient nocifs et auraient pu avoir pris des mesures pour réduire cette nuisance.

Au lieu de cela, les émissions (et les efforts des entreprises pour dissimuler et nier leurs effets) ont seulement augmenté. « D’une manière impressionnante, plus de la moitié des émissions attribuées aux producteurs de carbone au cours de la période 1880-2010 ont été produites depuis 1986 », ont écrit les chercheurs.

Environ les trois quarts de la contribution au dioxyde de carbone atmosphérique des 90 plus grands producteurs de carbone peuvent être attribués aux émissions produites entre 1980 et 2010, et les deux tiers de leur contribution à l’augmentation de la température mondiale et les deux cinquièmes de leur contribution à l’élévation du niveau des océans.

« Assigner la responsabilité des changements climatiques est un jugement de société qui peut être éclairé, mais non déterminé par une analyse scientifique », ont précisé les chercheurs. Il reste que le type d’analyse qu’ils ont développé ici pourrait être un outil utile pour aller de l’avant. Dans l’avenir, l’approche pourrait être utilisée pour quantifier les contributions des principaux producteurs de carbone à l’acidification des océans, aux vagues de chaleur ou à d’autres phénomènes météorologiques extrêmes, disent-ils.

Source: Ekwurzel B et al.The rise in global atmospheric CO2, surface temperature, and sea level from emissions traced to major carbon producers.” Climatic Change. 2017.

Image:The air in any small room with dimensions 18 x 18 x 9 feet contains 2.7 gallons of man-made carbon dioxide.This visualization shows how much of that gas is attributable to several of the top carbon-emitting companies. Source: Carbon Visuals.

Guaranteed to start a conversation

You have Successfully Subscribed!

Share This