Transformer les cartouches d’encre usagées d’imprimante en fer utilisable

This post is also available in: English Español

On estime que 1,1 milliard de cartouches de poudre d’encre pour imprimante sont vendues chaque année à travers le monde. Plus de 500 millions d’entre elles finissent dans les dépotoirs. Elles peuvent rester là à se dégrader pendant des centaines d’années et répandre dans le sol des produits chimiques toxiques provenant des résidus de poudre d’encre.

Des chercheurs ont maintenant trouvé un moyen d’extraire cette poudre résiduelle des cartouches et de la convertir en fer parfaitement utilisable. La méthode devrait être relativement facile à reproduire à plus grande échelle, car elle fonctionne à des températures compatibles avec les procédés industriels actuels de fabrication du fer et de l’acier. L’étude a été publiée dans ACS Sustainable Chemistry & Engineering.

À la fin de sa vie, une cartouche de poudre d’encre contient encore environ 8 % en poids de poudre d’encre. Les scientifiques ont étudié divers moyens de recycler et transformer cette poudre d’encre en produits utiles tels que des colorants pour la fabrication de caoutchouc et des électrodes pour les batteries au lithium-ion. Une entreprise australienne l’utilise également comme ingrédient dans l’asphalte pour la construction des routes.

« Cependant, malgré de tels développements, la quantité de déchets produite par les cartouches et leur mise en décharge continue d’augmenter », écrivent les chercheurs de l’Université de New South Wales en Australie. Ils souhaitent donc trouver une nouvelle utilisation pour les cartouches usagées.

La poudre d’encre des cartouches usagées est principalement composée de particules sphériques microscopiques. Ces particules sont composées d’un noyau d’oxyde de fer gainé dans une coquille de résine riche en carbone.

Les chercheurs chauffent cette poudre dans un four à 1 550 degrés Celsius. Cela convertit l’oxyde de fer en un produit contenant 98 % de fer pur. Le carbone dans les résines de polymères agit comme un agent réducteur pour absorber les électrons et faciliter la conversion chimique.

Le processus devrait fournir une alternative et une voie durable pour le recyclage des déchets engendrés par les cartouches usagées, disent les chercheurs.

Source: Vaibhav Gaikwad et al. Thermal transformation of Waste Toner Powder into a Value-Added Ferrous Resource. ACS Sustainable Chem. Eng. 2017.

Photo: Billie Grace Ward, Flickr Creative Commons

Share This